Couleurs

C’est l’hiver, les couleurs sont froides, ou absentes, pour ne revenir qu’au printemps. La03.jpg froideur des couleurs rappelle le vide, l’inachevé, l’avant. Combien de couleurs sur ce blog ? Une seule : le rouge, encadré de noir, de blanc et de gris. Un environnement sobre qui ne demande qu’à être complété.

C’est ce sentiment qu’on peut éprouver à la vue de la ville couverte de neige. La neige, le blanc, donne l’impression d’avoir effacé une partie de la ville, ne se dévoilant que sous les pas des passants. Comme une seconde vie, la neige se laisse fondre pour faire place à la végétation renaissante dans les forêts une fois le printemps arrivé.
Paradoxalement, c’est en hiver qu’on remarque le plus les couleurs vives, à l’approche des fêtes. Avouez qu’une aurore boréale à Marseille perdrait de son charme. Et des guirlandes en juillet passeraient assez inaperçues (en dehors du fait que c’est pas du tout la période des fêtes). Je donnerais tant pour un arc-en-ciel sous la neige.
Encore faudrait-il qu’il neige au lieu de pleuvoir ><

Laisser un commentaire