Sumo Week, Jour 3 – Historique

Aujourd’hui, rapide leçon d’histoire avec des images du kokugikan à travers les âges :
22 janvier 1955, troisième championnat national
Pour l’anecdote, on aperçoit sur cette image les tous premiers spots installés au Japon, l’électricité n’étant pas encore installée partout lors de la reconstruction d’après-guerre.


12 mai 1978, vingt-quatrième championnat national
Pour la première fois, un sumo d’origine étrangère participait à un tournoi, dans ce cas un lutteur mongol, qui sera éliminé lors d’une finale très contestée à l’époque.


20 mai 2009, cinquante-cinquième championnat
Les sumos se saluent au début du tournoi, avant que les combats commencent. Chacun porte sa tenue personnalisée pour l’occasion, chacune d’une valeur estimée entre 10.000 et 100.000€ (fils d’or et d’argent, soie et autres matières précieuses…)

Malheureusement, aucune de ces informations n’est vraie (à l’exception près du salut des sumos), vu que toutes ces photos ont été prises le même jour. De plus, le Kokugikan n’a été reconstruit qu’en 1985, laissé pendant quelques temps à l’abandon au profit d’autres dojos. Mais je suis sûr que certains y auront cru, ne serait-ce qu’à cause du support visuel et des filtres photos.

Nyark nyark !

Laisser un commentaire