Sumo Week, Jour 5 – Traduction à la Pelle (IV)

(comme le dit le titre, ce post fait suite à celui-ci)

 « 100 ans du Kokugikan – Le premier Ryogoku Kokugikan a ouvert ses portes en juin 1909. A cette époque, on l’appelait le plus grand bâtiment de l’Est (du Japon, NDT). Ainsi les tournois de sumo eurent lieu en intérieur, n’étant plus influencés par la météo. La naissance du Kokugikan est un évènement faisant référence dans le milieu sumo.
Durant ses 100 années d’existence, le Kokugikan prit place dans 3 différents lieux, le premier étant à Ryogoku (même quartier que l’actuel kokugikan, NDLA), et le second, à Kuramae, ouvrant en 1954. L’actuel Kokugikan est le troisième, ouvert en 1985. En cent ans d’existence, de nombreux fiévreux tournois ont eu lieu dans chaque Kokugikan.
Pour cette exposition commémorative du centenaire, nous exposons l’histoire du Kokugikan. […] »

Hop hop hop… C’est quoi cette dernière phrase, là ? Parce que le reste du texte est déjà bourré de fautes d’orthographe et de grammaire (il faut parfois faire de sacrées interprétations pour comprendre !), mais ça… Jetons un oeil de plus près…

« Please enjoy yourself slowly » ? Littéralement « Merci de profiter de vous-même lentement »… J’ai l’esprit mal tourné ou bien il y a un GRRRROOOOS double sens malencontreux à cette phrase ? Je savais que les expositions c’était amusant et excitant, mais pas excitant dans ce sens-là

(retrouvez la suite des traductions à la pelle par ici)

2 pensées sur “Sumo Week, Jour 5 – Traduction à la Pelle (IV)”

Laisser un commentaire