100

Aujourd’hui, ce blog franchit la barre des 100 posts. J’ai pourtant cherché un jeu de mots, un titre éclatant, une idée de génie, mais non, aujourd’hui le génie se planque au fond de sa lampe. Le saligaud. J’aurais voulu vous donner des infos croustillantes sur la provenance des visiteurs, mais il n’y en a guère qui soit plus intéressante que cette personne qui est tombée ici en cherchant « dentiste ours polaire »… Saviez-vous que ce blog était le premier résultat Google de la recherche « Qui a inventé la guimauve ? » Et ce alors que la réponse ne se trouve même pas dans ces lignes, haha.
Bon, comme c’est la centième, je vais vous le dire : ce n’est pas moi. Par contre le procédé de confection est breveté par Alex Doumak.Le nombre 100 remet toutefois les choses en perspective, et me fait me poser la question suivante : ce blog atteindra-t-il les 200 posts et au-delà ? Survivra-t-il à mon retour en France ? Soyons francs : le plus gros du contenu posté ici fait plus ou moins référence au Japon, ou tout du moins est inspiré par mes aventures au pays des ninjas. De plus, je n’aurai plus la motivation du lectorat, qui compte déjà à l’heure actuelle autant de personnes qu’il faut pour monter un meuble Ikéa. Un indice pour ceux qui n’ont jamais monté un meuble Ikéa : c’est moins d’un million.
Cependant, je ne souhaite pas arrêter ici ce plaisant exercice quotidien (enfin, presque quotidien). Mais comment garder un blog frais et non redondant ? La solution la plus plausible est celle consistant à aller chercher la nouveauté, à créer plus de diversité avant l’issue de ce voyage, pour être dans une certaine continuité une fois rentré.
Pour cette raison, attendez-vous à voir débarquer de temps à autre du contenu plus naze varié, de ponctuels « exercices de variation » qui ne survivront que si mes yeux n’en saignent pas l’essai me semble transformé.

Ceci dit, il reste un peu plus d’un mois avant mon départ du Japon, et jusqu’au bout la mise à jour quotidienne restera fidèle au poste. Le premier exercice de variation, quand à lui, arrivera cette semaine.

Laisser un commentaire