Parfois j’ai l’impression qu’on prend les touristes pour de grosses buses…

Ai-je vraiment besoin d’expliquer ? Bon, à gauche, le guide du musée de parasitologie (qui soit dit en passant vous souhaite un bon appétit) en japonais, à 300 yens, et à droite le même guide en anglais à 400 yens.
Je ne lis pas très bien le japonais, certes, mais de là à croire que personne ne verra cette flagrante différence de prix, il faut quand même avoir un sacré culot. Pour moi c’est comme s’il était écrit « Prix spécial pigeons ! Offre limitée ! ».
Et de toute façon, avec une couverture pareille, je doute que de nombreuses personnes aient envie d’acheter ce bouquin…

Laisser un commentaire