Paradoxalement…

C’est au Japon que j’ai croisé l’homme le plus grand que j’aie jamais rencontré. Et c’était un japonais, n’allez pas croire. Il faisait au moins deux mètres cinquante. Oui, oui, 2m50, vous avez bien lu. Le pauvre bougre marchait le dos complètement arqué vers l’avant, certainement pour ne pas s’éclater la tête sur tous les plafonds possibles et inimaginables.
Au moins ça doit être pratique pour les concerts. Enfin, sauf pour les 200 mecs qui sont derrière lui.

Laisser un commentaire