La meilleure météo du monde

Le matin, avant de partir, il est important de savoir s’il va faire très beau et très chaud, ou bien très pluvieux (mais très chaud quand même). En bref, il faut savoir si oui ou non on emporte un parapluie. Pourquoi ne pas toujours l’emporter, me direz-vous. Tout simplement parce qu’avec une chaleur aussi écrasante, un poids en plus est vingt fois plus désagréable. Et aussi parce qu’on a quand même l’air un peu idiot quand on a un parapluie à la main et qu’il fait super beau.
Etant par habitude méfiant envers les prévisions météorologiques, et m’étant fait surprendre deux ou trois fois par de fortes pluies, je ne tiens pas particulièrement à prendre plus d’une douche par jour.
Puis vint la révélation. Un matin fort ensoleillé, je sors, et croise une japonaise parapluie au bras. Bien sûr, je n’avais pas le mien. L’après-midi, je me prends une saucée. Mais c’est bien sûr ! Les japonais sont plus forts en météo que moi, vu que dans les jours qui ont suivi, chaque fois que j’ai croisé un nippon à parapluie, je pouvais être sûr qu’il allait pleuvoir.
Depuis, tous les matins, un coup d’oeil par la fenêtre pour noter si les passants portent un parapluie, et la décision est prise.Et pour rendre à ce post un minimum d’intérêt, un peu de différence culturelle : la plupart des parapluies nippons sont transparents, ce qui permet de voir le ciel même lorsqu’il pleut. Et ils rouillent.

Laisser un commentaire