Circle Pad Pro de Nintendo, kézaco ?

Nintendo a toujours été très fort pour nous refourguer un paquet d’accessoires plus ou moins utiles, il suffit de regarder en direction de la Wii : on y trouve pas moins de dix accessoires officiels, presque tous vendus en pack avec un jeu !
Et pourtant, surprise générale lorsque Nintendo annonce en septembre dernier un accessoire ajoutant un second stick à la 3DS. Il faut dire que la console n’est alors sortie que depuis six mois et souffre de ventes faiblardes, et un mois après une forte baisse de prix cet ajout résonne comme un nouveau désaveu de la portable. Cet accessoire, maintenant disponible à la vente seul ou avec Resident Evil: Revelations, c’est le Circle Pad Pro. Test sous toutes les coutures.

It’s aliiive !

Le Circle Pad Pro (CPP) est un grand socle en plastique noir dans lequel on insère sa Nintendo 3DS. La console ne se fixe pas à un point d’accrochage particulier, car le CPP communique avec la console via son port infrarouge.
Il ajoute à la console un deuxième stick analogique placé à droite des boutons ABXY, deux gâchettes supplémentaires ZL et ZR situées derrière les gâchettes L et R… et une touche R supplémentaire placée à droite de l’originale.

Car cet accessoire a une particularité étrange : il rend la 3DS asymétrique.

Ceci n'est malheureusement pas un photomontage.

Contre toute attente, cette asymétrie entre les deux sticks et le double écran ne nuit absolument pas à la maniabilité de la console : on décale rapidement et surtout inconsciemment un peu ses bras vers la droite, et hop l’affaire est réglée. Car là où l’accessoire est un franc succès, c’est bien dans sa maniabilité : ayant déjà attrapé quelques crampes aux paumes sur Mario Kart 7, quel bonheur de trouver sur une portable le confort d’une manette !

Sacrifier l’accessibilité au profit de l’ergonomie ?

Malheureusement, cette maniabilité a un prix, car ancrer votre 3DS dans cet accessoire vous supprimera l’accès à un grand nombre de fonctions de base de la console…

On n'avait pas vu d'accessoire aussi rebutant depuis le Mega CD.

Comme vous pouvez le voir sur la photo ci-dessus, le CPP cache 5cm de l’arrière de la 3DS pour faire communiquer son port infrarouge d’1cm avec celui de la console. Du coup, impossible de sortir le stylet de son emplacement ou de changer de cartouche sans retirer la console de l’accessoire. Pourquoi ne pas rendre ce « cache » moins large ? Et pourquoi ne pas la rendre amovible comme c’est le cas du socle fourni avec la console ? D’ailleurs, une 3DS insérée dans le CPP n’est bien évidemment plus rechargeable via ce socle qui est pourtant bien pratique.

Du bon côté des choses, le CPP camoufle en partie l’irritante diode bleue « je varie d’intensité quand je suis en veille pour te garder éveillé » et complètement la diode orange « je clignote aléatoirement sans raison pour dire que le WiFi est en marche » sans cacher la diode « batterie faible branche-moi je meuuuurs ». Autres encombrements moins rebutants, l’accès à la carte SD et à l’interrupteur WiFi deviennent impossibles, tandis que régler la molette de volume devient compliqué et beaucoup moins précis, surtout pour ceux qui auraient les ongles courts. Et non, l’accessoire ne vient pas pomper d’énergie sur la 3DS, vu qu’il fonctionne à l’aide d’une pile AAA fournie, et vu la durée de vie annoncée on ne risque pas de la changer.

Le plus étrange avec cet accessoire, c’est qu’on y retrouve tous ces petits défauts usants du Wii MotionPlus : il faut le reconnecter logiciellement chaque fois qu’on sort la console de veille, n’existe qu’en un seul coloris et change légèrement le centre de gravité de l’ensemble. On trouve d’ailleurs avec l’accessoire une dragonne identique à celles des Télécommandes Wii, qui sera bien utile pour les malpropres et probablement utilisée comme accessoire de frime par les autres.

Beaucoup de bruit pour rien ?

Pendez-le haut et court ?

A l’heure où j’écris cet article, seul Resident Evil: Revelations profite de l’accessoire, avec six autres titres prévus pour le courant de l’année. C’est peu, surtout que l’accessoire n’est pas compatible avec le reste du catalogue de la console : on ne peut alors pas utiliser la touche R de remplacement, et bon courage pour atteindre celle de la console quand l’accessoire est en place. Du coup, utiliser le Circle Pad Pro pour tout jeu DS ou 3DS utilisant la touche R est quasi impossible. Par exemple, l’accessoire reste confortable en tant que socle pour Mario 3D Land, mais devient un vrai fardeau pour Mario Kart 7.

Au final, le Circle Pad Pro est un accessoire bâclé qui ne vaut ni son prix de 20€ en vente seule, ni 10€ ajoutés à un jeu. Si vous pouvez l’obtenir moins cher en bundle qu’un jeu seul, pourquoi pas, mais gardez en tête que ce n’est qu’un accessoire, et qu’à l’instar de votre Wii Balance Board, il risque de prendre bien rapidement la poussière…