Traductions à la Pelle (IX)

Double dose, parce que c’est tellement bon :

 « Au cas où l’ordinateur gèle, nous avons peur, nous ne pouvons donner le mot de passe. Veuillez appeler l’équipe Cloche pour de l’aide. » La phrase parle d’elle-même, surtout la première partie.

The Annoying Dude

Tout a commencé avec ce dessin, vu dans un livre de traduction :

Un bonhomme totalement anonyme, dans un décor assez vide. MAIS le personnage est au mauvais endroit, et a cette expression sur le visage qui en dit beaucoup… IL SAIT QU’IL EST AU MAUVAIS ENDROIT, ET IL S’EN AMUSE.
Regardez la contrariété de l’autre protagoniste, il est passablement énervé ! Mais l’autre l’ignore, et continue à marcher sur la pelouse, l’esprit joyeux et tranquille…

Mais ce n’est pas la première fois que cet Annoying Dude se met là où il ne faut pas… D’où la naissance d’une série de posts qui lui est spécialement dédiée.
Pour commencer, les vacances de l’Annoying Dude en Normandie, 1945.

Flashing Lights

« Do the D.A.N.C.E.! » Allez, vous aussi vous y avez pensé.
Photographie prise le soir du festival de Hanabi (festival des feux d’artifice), dans un quartier Nord de Tokyo.

Les architectes saoûls, c’est mal.

La simplicité c’est bien aussi.

Instantané

Photographie à échelle réduite prise hier soir en gros fourbe plan.