Les diapos de Papy Traquenard

Parce que les paysages écossais sont beaux, et aussi un peu pour rentabiliser mon smartphone et parce que je n’ai pas beaucoup d’inspiration pour cette conclusion, nous finirons ce rapide tour du pays natal de Picsou par une sélection de photos !

(exceptionnellement, il faut aller sur la page de l’article pour voir les photos, car sans ça la page principale mettrait vraiment trop de temps à charger, promis c’est exceptionnel)

Continuer la lecture de « Les diapos de Papy Traquenard »

Les Japonaises portent des jupes (très) courtes

Le post qui suit est une simple observation, et n’est pas à prendre comme une offense à titre personnel ou culturel. Maintenant que c’est dit, je peux me lancer.Cela fait bientôt quatre mois je suis au Japon, et je ne vous ai pas encore parlé des jupes japonaises. Pourtant j’aurais de quoi écrire un essai sur le sujet. Socialement et culturellement parlant, bien entendu.

Les japonaises portent donc des jupes très courtes. A la limite des fesses (et dans quelques rares cas, au-delà, mais c’est beaucoup moins sexy en images que par écrit). Pourquoi ? Le Japon est pourtant un pays qui est notoire pour sa pudeur, non ? Tentative d’explication, short version (oh le beau calembour par inadvertance).

  1. Les garçons japonais sont timides. En France, on dirait limite asociables. Timides au point qu’ils ne parlent pas, ou peu, en société. Alors aborder une fille, je vous laisse imaginer. Et puisque les hommes ne prennent pas les devants, ce sont ces demoiselles qui le font. Comment, vu que de toute façon il est difficile de faire parler ces messieurs ? En s’habillant de manière un peu plus aguicheuse, tout simplement. Attirer physiquement, c’est tout bête mais efficace depuis toujours.
  2. Les japonaises ont de belles jambes, donc elles les montrent le plus possible. Pendant ce temps-là, certains français(es) préfèrent miser sur la beauté intérieure, mais je dis ça je dis rien.
  3. Les japonaises ont peu de poitrine, et par conséquent ne peuvent se parer de profonds décolletés pour attirer le sexe opposé. Du coup elles attirent le regard sur leurs jambes, pas idiot.
  4. Il fait chaud, donc on s’habille plus légèrement. Ce qui n’explique cependant pas pourquoi les écolières portent des chaussettes si haut en plein mois de juin (à mi-cuisse).

Et pour ceux qui espéraient des photos, vous n’êtes qu’une bande de canaillous.

Tous Onsen

Ce titre au calembour plus que douteux n’a pas reçu l’approbation du CSA.

Les Onsen (prononcez à peu près Aune-Seine), ce sont les bains publics japonais placés le plus souvent sur des sources naturelles d’eau chaude. Et on ne parle pas d’eau chaude comme la Méditerrannée en été, mais bel et bien d’eau à 40° Celsius.
A Odaiba, celui que nous avons pu tester avec quelques amis n’est cependant pas naturel. Mais pour compenser, ses créateurs ont décidé de lui donner un aspect Japon médiéval du plus bel effet.
Même si l’on n’y croit pas une seconde (entre autres à cause des boutiques omniprésentes vendant du Hello Kitty), ça donne une belle impression de ce qu’ont pu être les onsen au 18ème siècle…
Ce qui donne cette impression, c’est avant tout le fait que tout le monde y est habillé comme au Vieux Japon, et ça, c’est tout de même bien sympathique.
Et si sur les photos on ne voit pas de bains, c’est tout bêtement parce qu’on ne peut y prendre de photos, vu que tout le monde s’y balade entièrement nu. Et je vous rassure tout de suite, ce ne sont pas des bains mixtes, c’est déjà pas forcément évident de se relaxer à poil devant des inconnus, alors autant qu’ils soient du même sexe que vous (quoique j’ai eu des doutes sur certains individus fort efféminés et au système pileux torsal absent).
En tous cas, un bon onsen, c’est bien agréable.

PS : Vous aurez certainement remarqué une légère censure, à peine perceptible grâce aux moyens technologiques modernes dont nous disposons.

Le Chocolat, c’est (pas vraiment) pour les Gars

Comme promis, nous allons aujourd’hui nous attaquer au proverbe bien connu : « Le chocolat, c’est pour les gars ». Au programme plusieurs angles d’attaque pas toujours rationnels.Tout d’abord cela n’est qu’une question de jalousie : parce que la vanille c’est pour les filles, il fallait que les garçons aient quelque chose. Et vu qu’à part caleçon, glaçon et hameçon on trouvait pas grand chose qui rimait avec garçon, c’est tombé là-dessus.

Et puis on sait que les filles raffolent de chocolat, certainement bien plus que leurs homologues masculins. Alors pourquoi attribuer le chocolat aux hommes à ce moment-là ? Quelques sources aussi fiables que Judas :

  • le groupe Facebook « Chocolat » contient 72% de femmes. Ça c’est de la statistique à toute épreuve.
  • Willy Wonka possède une fabrique de chocolat. Vous ne voyez pas le rapport ? Moi non plus.
  • une étude britannique (commandée par une marque de chocolat, tiens donc) a dit que 52% des femmes assurent préférer le chocolat au sexe. Les hommes, eux, affirment à 87% préférer le sexe au chocolat.

Par ailleurs, près de la moitié des hommes à chapeau melon offrent régulièrement du chocolat à leur partenaire, pas fous les gars, ils ont compris que si chocolat > sexe, alors pas de chocolat = sûrement pas de sexe.
Ce qui expliquerait pourquoi on dit que le chocolat c’est pour les gars. Et oui Jamie, si « gars = chocolat « et « filles aiment chocolat », alors « filles aiment gars » en toute logique.

Et franchement, quand vous pensez au chocolat, vous voyez plutôt le mec de la pub Dim en train de croquer dans une tablette de Côte d’Or après un match de rugby, ou plutôt Bridget Jones en train de s’empiffrer d’Häagen-Dazs après s’être fait larguer ?

Oui, je sais, mes référenes craignent. Mais il n’empêche que je viens de trouver une superbe campagne de pub pour n’importe quelle marque de chocolat addressée aux femmes. Et toc.

Espace Détente

Après avoir cumulé une dizaine de posts de retard, je suis fier de vous annoncer que le blog revient à son rythme normal, non sans avoir bouché tous les trous figurant dans le calendrier depuis.
Et ceci n’est absolument pas un moyen détourné de vous faire lire les précédents articles, l’idée ne m’a jamais effleuré l’esprit, c’est d’ailleurs pour cela que je vous en parle. Bon d’accord rien de glorieux à tout ça, j’avais qu’à me tenir au rythme habituel, et puis c’est tout. Je vais mettre ça sur le dos des partiels et de la grippe A.Pour fêter ça, une image prouvant que même les japonais sont fans d’Obama :

Photo prise dans un grand magasin de Tokyo, Shinjuku.

Sumo Week, Jour 2 – Trouvez le japonais

Et voici notre grand jeu de la semaine !
Un espiègle japonais s’est caché dans cette photo, sauras-tu le retrouver ?

Quand on dit que les japonais sont petits, c’est pas pour rien…
Photo prise au stade sumo Kokugikan, à une des boutiques de goodies

« It’s My Life » (Bon Jovi, 2000)

Note illustrée aujourd’hui par une photo de bien piètre qualité, car prise avec mon téléphone portable japonais, ce qui est pas mal mais pas top.

C’est juste que ce moment illustrait ma vie de façon tellement cliché que je devais en prendre une photo : réviser et prendre des notes sur une lecture anglaise avec un stylo Lapins Crétins, en écoutant la bande-son de Death Note sur une PSP dans une université japonaise.

Oh, et sinon j’ai rencontré mon premier sumo aujourd’hui, je vous en reparle dès que j’ai des photos.